Si les intolérants au lactose, ou ceux ayant la crainte de le devenir,  sont de plus en plus nombreux heureusement des alternatives existent aujourd’hui pour parer aux allergies et douleurs d’estomac.Le lactose que l’on trouve dans le lait et les produits laitiers est un glucide qui, en cas d’intolérance, risque de provoquer des douleurs abdominales, diarrhées et flatulences. C’est pourtant une source essentielle en calcium et vitamines (A & D), en potassium et riboflavine (vitamine B2) et l’élimination des produits laitiers risquerait d’entraîner de facto des déficiences en calcium.Les laits végétaux viennent ainsi pour partie pallier aux déficiences liées à la suppression du lactose. Une attention doit toutefois être portée sur le fait que ces produits ne sont pas toujours particulièrement meilleurs pour la santé. Des sucres ajoutés et autre éléments peuvent venir contrarier l’équilibre nutritionnel recherché.

Nous trouverons ainsi en substitution : lait de soja, de riz, d’amande, de pomme de terre, de chanvre, d’avoine, de coco.

Le lait de soja.

C’est une alternative de plus en plus répandue. Issu du germe de soja, sur un plan nutritif  c’est le lait qui se rapproche le plus du lait de vache. Bonne source de protéines, les produits à base de soja contiennent des compléments en calcium, riboflavine, vitamines A, D et B12.

Le lait de riz 

Réaliser sur la base de riz bouilli, de sirop de riz et de farine de riz complet, il contient moins de protéines que le lait de soja et peu de calcium…de fait pour compenser il est parfois modifié avec des ajouts en vitamines A, D et/ou B12….les étiquettes vous permettront d’en savoir un peu plus…soyez attentif.

Le lait d’amande

Une alternative intéressante réalisée sur une base d’amandes écrasées, d’eau et parfois d’édulcorant léger, c’est un lait plus faible en calories que la plupart des produits laitiers traditionnels malgré un coût plus sucré que le lait de vache. Il contient peu de protéines et presque pas de vitamine B. Pour bénéficier de l’énergie des amandes il vaudra mieux les croquer plutôt que les boire. Le lait d’amande sera en revanche agréable à utiliser en cuisine du fait de son goût sucré.

Le lait de pomme de terre

Très rare sur le marché, il existe bel et bien mais reste supplanté par le lait de soja ou de riz. Faible en protéine il sera en revanche très riche en glucide.

Le lait de Chanvre

Egalement discret sur le marché, il est réalisé sur la base de coques de graines de chanvre, d’eau et d’édulcorant. C’est un lait faible en calcium mais qui contient plus de protéines et d’oméga-3 que les autres laits.

Le lait d’avoine

Réalisé avec du gruau, de l’eau mais également d’autres céréales tels que germes de soja, orge, fèves, riz complet…il est légèrement sucré et plutôt doux. Il faudra toujours être attentif aux additifs et c’est un lait déconseillé aux intolérants au gluten.

Le lait de coco

Plus fort en calorie et en graisse que tous ses confrères, il est également riche en fibres et en fer. Moins protéiné que le lait de soja ou de vache, il a un goût assez caractéristique qui le rend moins neutre donc moins agréable au goût de tous.

L’avantage non négligeable de tous ces laits : ils n’ont pas besoin d’être conservé au frais, idéal donc si vous voyagez.

A l’heure du healthy tous ces laits s’intègrent parfaitement dans vos smoothies matinaux, vos soupes ou crèmes glacées, rendant ainsi votre digestion plus légère.